LA CAUSE DES FEMMES

 

Quelques mots qu'il ne faudrait plus jamais avoir à écrire...

 

AINSI SOMMES-NOUS…

Joëlle Jonas

Celle-ci attend, tremblante, l’homme qui, chaque soir, la bat.

Cette autre retient  ses larmes, préparant le repas.

Là, une grosse main caresse la petite fille nue.

Ailleurs, une maman, pour vivre, se prostitue.

Ainsi sommes-nous…

Et toujours à genoux.

Celle-ci ne gagne pas le salaire mérité.

Les enfants de cette autre, lui seront retirés.

Là-bas, son corps de femme est à jamais caché.

Plus loin, au petit jour, elle,se fera lyncher.

Ainsi sommes-nous…

Et toujours à genoux.

Plus jamais de plaisir en sa féminité,

Ce matin, en son sexe, elle fut mutilée.

Et elle, petite fille à l’avenir gâché,

Promise en son jeune âge, à un vieux fiancé.

Ainsi sommes-nous…

Et toujours à genoux.

Quelques mots inutiles, quelques mots galvaudés,

Un peu d’encre et de larmes versées sur un papier…

Des mots qu’il ne faudrait plus avoir à écrire,

Car les femmes, sans doute, préfèreraient vous dire :

Ainsi sommes-nous…

Plus jamais à genoux !

*********************

Et aujourd'hui, le 8 Mars 2021, Journée Internationale des droits de la Femme, Nicolas Minair, poète Marlysien, a écrit ce magnifique poème:

 

                         

Poaime pour aile:

 

La femme et la mer...Ocean

Fâme libre, toujours tu chériras la mer,
La mer est ton miroir : tu contemples ton âme
Dans la profondeur infinie de ses flots,
Et ton esprit n'est pas moins un océan moins sauvage.

Tu te plais à plonger en son sein,
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur,
Se parfait au contact du sien,
Au bruit de cette marée indomptable et sauvage...

Vous êtes toutes deux lumineuses et secrètes:
Femme, nul n'a sondé  la profondeur de tes cieux,
Ô mer, nul ne peut soutenir ton joyau étincelant,
Tant il étincelle de force primale.

Cependant voilà ton coeur innombrable,
Avec lequel tu combats pour tes droits immémoriaux,

Femme de vinciTellement éprise de liberté, conquise,
Tu ne l'es que par tes idéaux...


Nikô

Très grand merci, Nicolas, au nom de nous toutes!


                                                

Commentaires

  • Nicolas Minair
    • 1. Nicolas Minair Le 08/03/2021
    Merci Joëlle pour cette publication !
    Ton poaime est aussi touchant surtout le refrain Ainsi Sommes Nous...
    Bravo !
    • JONAS jOELLE
      • JONAS jOELLELe 09/03/2021
      Ca fait très plaisir, ces commentaires. Merci!

Ajouter un commentaire